Les différents types de parquets

En matière de revêtement de sol, les Français ont un petit penchant pour le parquet. Hormis son originalité et son élégance, il a un effet chaleureux qui ne laisse personne indifférent. En outre, il confère une touche naturelle au décor. Voilà ce qui explique sa popularité. Sur le marché, différents types de parquets sont mis en vente. Chacun a sa particularité. Leur coût diffère aussi. Pour trouver le parquet adapté à vos attentes et à votre projet, il faut bien connaître tous les matériaux.

Le parquet massif et ses spécificités

C’est le parquet le plus connu et le plus utilisé. Entièrement en bois massif, il est composé de planches de bois fixées sur des rampes. En général, les fabricants utilisent une seule essence. Voilà ce qui procure au parquet massif un charme inégalé. Mais le principal point fort du matériau est sa grande longévité qui peut aller jusqu’à 100 ans. C’est aussi le parquet le plus authentique et le plus naturel qui soit. Pour couronner le tout, il gagne en élégance avec l’âge.

Les différents types de parquets

Notons que le parquet massif offre un vaste choix de finition. Les modèles vitrifiés sont les moins chers du marché. Ils sont faciles d’entretien car il suffit d’un coup de chiffon doux pour qu’ils luisent à nouveau. Le traditionnel parquet huilé se montre très esthétique à cause de son aspect satiné. Son entretien est un peu plus délicat car il faut se servir d’un savon spécial. Les modèles brossés conviennent à un espace au décor rustique. Le grand défaut du parquet massif, c’est que sa pose constitue une tâche fastidieuse. En outre, le matériau est très coûteux.

En savoir plus sur le parquet flottant ou contrecollé

Le parquet flottant se démarque avant tout au niveau de sa pose. Il est souvent associé au parquet contrecollé. Toutefois, il y a une légère différence entre les deux matériaux. Le parquet flottant vient se placer sur des lattes de bois et un isolant. Le contrecollé est en revanche né d’un assemblage de plusieurs couches de bois, collées les unes sur les autres. Il y a entre autres la couche d’usure faite avec du bois solide, la couche intermédiaire en bois tendre et très épaisse ainsi que la couche en résine ou contreplaqué.

Le meilleur atout du parquet flottant ou contrecollé est sa facilité de pose et d’entretien. Il peut également afficher une élégance remarquable. Notons qu’il s’adjuge d’une finition vitrifiée. En outre, sachez que le parquet flottant ou contrecollé n’a besoin d’aucun traitement. C’est un matériau bien solide bien que sa longévité soit largement inférieure à celui du parquet massif.

Tout sur le parquet vitrifié

En fait, il ne s’agit pas vraiment d’un parquet. C’est seulement une imitation et ce, à cause de sa composition. Le parquet stratifié comporte en effet des matériaux synthétiques à savoir une couche de résine et une feuille de décor qui ressemble à du bois. Ils sont complétés par un panneau en bois qui endosse le rôle de support et un contre-parement en bois. Le parquet stratifié est d’une finesse exemplaire. Ce revêtement peut avoir un effet lisse, en relief ou bien structuré.

Notons que le marché propose toute une variété de parquet stratifié. Les matériaux diffèrent au niveau de la qualité et de la composition. Certains stratifiés comportent un isolant phonique et thermique performant ainsi qu’un pare vapeur. Ils trouvent place dans les pièces humides comme la salle de bain. Il faut inclure dans les points forts de ce parquet, sa facilité d’entretien. Un coup de balai ou d’aspirateur suffit pour éliminer les poussières. Pour se débarrasser de saletés, il suffit de nettoyer le parquet avec de la serpillère humide. Mais ce matériau présente également un inconvénient majeur. Il s’agit de son manque de stabilité et la faiblesse de sa résistance à l’usure.