comment monter escalier escamotable

Pour pouvoir accéder à ses combles, on met souvent en place un escalier escamotable. Il s’agit d’un escalier stable qui a le principe de disparaître complètement de la vue quand on n’en a pas besoin. Puis, en plus d’un gain de place indéniable et d’une possibilité d’accéder à un endroit inaccessible, un escalier escamotable est un escalier facile d’installation. Il ne demande que quelques travaux faciles. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous détaillerons dans notre article toutes les étapes à suivre pour le montage d’un escalier escamotable.

Tout à savoir sur un escalier escamotable

Comme nous l’avons introduit plus haut, un escalier escamotable est un type d’escalier plus confortable qu’une échelle de meunier. Il est également plus commode à ranger. En d’autres termes, un escalier escamotable est un escalier qui n’occupe qu’une surface réduite lorsqu’il est déployé. Il se fixe sur sa trappe et s’articule latéralement au cadre, c’est-à-dire, celui qui délimite le contour de la trémie. Puis, il a une ouverture principalement orientée dans le même sens que les éléments porteurs. Concernant sa largeur, elle doit être mesurée en fonction de l’écart entre solives. Un escalier peut être en bois, en aluminium ou en acier. Celui en bois est généralement composé de trois tronçons, tandis que, celui en aluminium est constitué de deux ou trois pans coulissants. Enfin, celui en acier est doté de trois à quatre sections qui se replient en accordéon.

Les matériaux à fournir pour l’installation d’un escalier escamotable

Avant l’installation d’un escalier escamotable, il est recommandé de rassembler au préalable quelques matériaux et outils indispensables. A cet effet, vous devez mettre à votre disposition un mètre, une équerre, une règle en aluminium, un cutter, une pince à décorer, un marteau, des étaux d’angle, des clés à tube ou à fourche, une perceuse sans fil, une porte-embout de vissage, une sauteuse ou égoïne, une scie circulaire, un rail de guidage et un escabeau. Le prix d’une scie sauteuse peut élever jusqu’à 35.90 euros, tandis que celui d’une scie égoïne n’atteint que 14.90 euros. Enfin, prévoyez environ 239 euros pour l’achat d’une perceuse à percussion.

Les étapes du montage d’un escalier escamotable

Le montage d’un escalier escamotable est une chose facile, cependant, il demande le respect de quelques étapes. Dans la première étape, vous avez à tracer l’emplacement de la trémie tout en amorçant la découpe des matériaux. Puis, dans la deuxième étape, vous avez à veiller à ce que la largeur disponible entre les solives est correspondante à celle du cadre de la trappe du futur escalier. Ultérieurement, vous devez enlever les vis retenant l’escalier au dos de la trappe et séparer cette dernière de son cadre. Après cela, il faut tracer à l’équerre la coupe à réaliser sur la trappe et déposer l’un des grands côtés du cadre tout en reportant la largeur de la trémie sur les petits côtés. Une fois le cadre adapté, procéder au changement du panneau de la trappe, et finissez à la fixation du cadre.